La dynamique diglossique à Bujumbura

analyse de quelques représentations

Autores

DOI:

https://doi.org/10.21680/1983-2435.2019v4n1ID17232

Palavras-chave:

Diglossie, Représentations, Bujumbura

Resumo

L’appréhension de la dynamique diglossique à Bujumbura à travers les représentations linguistiques s’est basée sur une analyse qualitative des données, recueillies grâce à une enquête de terrain qui a concerné 400 locuteurs répartis dans les trois communes de cette ville (Ntahangwa, Mukaza, Muha). Il a été constaté que malgré l’image de «moins utiles» qu’inspirent encore le kirundi et le kiswahili, ces langues commencent timidement à bousculer le français dans certains secteurs socioprofessionnels naturellement réservés aux variétés hautes. Depuis l’adoption en 2006 par le Burundi d’une politique de promotion du kirundi, du kiswahili et de l’anglais, la prépondérance du français est relativement mise à mal au profit de ces trois langues. Cependant, l'anglais, tout en étant érigé en langue officielle, est encore plus une langue que beaucoup de Burundais aimeraient apprendre qu’effectivement perceptible sur le marché linguistique.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Constantin Ntiranyibagira, Université du Burundi

Docteur en Sciences du Langage et chargé de cours à l’Université du Burundi - Institut de Pédagogie Appliquée/Département de Kirundi-Kiswahili

Downloads

Publicado

28-05-2019

Como Citar

NTIRANYIBAGIRA, C. La dynamique diglossique à Bujumbura: analyse de quelques représentations. Revista Odisseia, [S. l.], v. 4, n. 1, p. p. 90 – 106, 2019. DOI: 10.21680/1983-2435.2019v4n1ID17232. Disponível em: https://periodicos.ufrn.br/odisseia/article/view/17232. Acesso em: 23 maio. 2022.

Edição

Seção

Artigos